Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK
iic_montreal

La “Journée de la Mémoire” – Fabio Levi, “Primo Levi et la mémoire d’Auschwitz”.

Date:

1/02/AM


La “Journée de la Mémoire” – Fabio Levi, “Primo Levi et la mémoire d’Auschwitz”.

Qu’est-ce que ‘La Journée de la Mémoire de l’Holocauste’? Le 27 janvier 1945 marque le jour de l'ouverture des barrières du camp d'Auschwitz. Ainsi, comme déclaré dans l’article 1 de la loi du 20 juillet 2000, n. 211, “La République italienne reconnaît que le 27 janvier, jour lors duquel furent abattues les portes d’Auschwitz, “Jour de la Mémoire” afin de se souvenir des victimes de la Shoah (génocide perpétré contre le peuple juif), des lois raciales, de la persécution italienne envers les citoyens juifs, des Italiens qui ont vécu la déportation, l’emprisonnement, la mort. Afin de ne pas oublier aussi ceux qui, même s'ils appartenaient à des camps et des alignements différents, se sont opposés au projet d'extermination, au risque et péril de leur vie, sauvant de nombreuses vies et protégeant les persécutés".

À l’occasion de la “Journée de la Mémoire de l’Holocauste 2018”, l'Institut Italien de Culture organise une conférence: Primo Levi et la mémoire d’Auschwitz, tenue par Fabio Levi. Pour Primo Levi Auschwitz a été objet de réflection et de dialogue avec les lecteurs, et en particulier les lecteurs les plus jeunes, le long de toute sa vie. Ceci à partir de son premier compte rendu écrit avec Leonardo De Benedetti au début de 1945 à Katowice en Pologne. Ensuite son analyse et sa description du Lager s’est manifesté par une clarté extraordinaire avec Si c’est un homme, paru en 1947, sans que son effort d’approfondissement ne cesse de se produire dans les années suivantes. Jusqu’à son dernier livre Les naufragés et les rescapés, qui a offert une représentation inédite des paradoxes extrêmes de la pratique exterminatrice du nazisme.

Jeudi 1 février 2018, 13h
Université du Québec à Montréal
Local A-5020 (Pavillon Aquin, Département de sociologie, UQAM)

Fabio Levi est professeur d'histoire contemporaine au Département d'études historiques de l'Université de Turin et, depuis 2008, Directeur du Centre international d'Études Primo Levi. Il a étudié pendant de nombreuses années les événements de la persécution anti-juive en Italie, publiant divers livres sur le sujet. Parmi d'autres, Le Juif en question. L'application de la législation antijuive à Turin 1938-1943 (1991); L'identité imposée. Un père juif face aux lois raciales de Mussolini (1996); Les maisons et les choses. La persécution des juifs de Turin dans les cartes du EGELI. 1938-1945 (1998); Les jeunes de vingt ans et l'extermination des Juifs. Les réponses à un questionnaire proposé à la Faculté des Lettres de Turin (1999); Douze leçons sur les Juifs en Europe. De l'émancipation aux seuils d'extermination (2003); Auschwitz, le présent et le possible. Dialogues sur l'histoire entre l'enfance et l'adolescence (avec Maria Bacchi) (2004); Persécution anti-juive du fascisme à l'après-guerre (2009). Parmi ses publications liées notamment à l'histoire italienne la plus récente, il convient de mentionner Voyager avec Alex. La vie et les rencontres d'Alexander Langer (2007).

Information

Date: Jeu 1 Fév 2018

Heure: Alle 13:00

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

en partenariat avec : Département de sociologie, Université du Québec à

Entrée : Libre


Lieu:

Université du Québec à Montréal

1036